31.5.08

Le président qui confond les grues et les grutiers

C'est Arrêt Sur Images (ASI) qui donne l'explication de l'ahurissante statistique donnée par le président concernant les grutiers de Barcelone qui travaillent 4000 heures par an, expliquant par là qu'il faut décidément travailler plus, voire beaucoup plus en France.

En fait, le président a tout bêtement transformé les grues en grutiers.

Explication : les 4000 heures par an représentent le temps de disponibilité des grues à Anvers (et non à Barcelone), contre 2000 heures par an à Marseille.

Il s'agit donc de productivité et pas de durée du travail. Le président s'est emmêlé les pinceaux, sans doute convaincu qu'il est possible de travailler 4000/52 = 77 heures par semaine sans discontinuer !

Il fallait donc comprendre grues et pas grutiers. Il fallait surtout comprendre productivité et pas durée du travail.

Que le premier port d'Europe accueille les bateaux et décharge les conteneurs en 3x8, cela est-il étonnant ?

Que le port de Marseille, moribond, ne fasse fonctionner ses grues "que" 2000 heures par an, est-ce surprenant ?

Mais le message du président est que les grutiers ne travaillent pas assez, DONC le port est moribond. Et le port est moribond PARCE QUE les grutiers ont un statut privilégié qui ne permet pas d'augmenter la durée du travail.

Quand le contraire serait certainement plus exact : les grutiers travailleraient plus si le port de Marseille était plus attractif. Mais la vulgate sarkozyste explique que c'est parce qu'on travaille plus qu'il y a plus d'activité. On demandera un jour au président d'expliquer comment on paye des grutiers s'il n'y a pas de bateaux à vider... Et comment des bateaux viendraient plus à Marseille qu'à Anvers seulement en trouvant des grutiers disponibles plus souvent... La logique de l'offre a ses limites. Mais elle permet d'attaquer le moindre avantage social.

Fermez le ban.

Libellés : ,

3 Commentaire(s) :

Anonymous Verel a écrit...

Je crains que votre article ne réflète surtout votre méconnaissance de l'organisation d'une entreprise
Pour faire 77 heures de fonctionnement des grues par semaine, il suffit de faire du 2x8 (à 38.5 heures par semaine et par grutier, ce n'est pas déraisonnable)
J'imagine qu'il y a au moins deux grutiers dans le port de Marseille: ce port peut donc fonctionner en 2x8, ce qui permet avec les même moyens en grues et en grutiers de décharger les bateaux dans un délai deux fois plus court, ce qui fait une grosse différence en terme d'attractivité d'un port

9:08 PM  
Blogger yrduab a écrit...

Bonjour Verel,

Je comprends votre arguement, mais il ne me paraît pas résoudre le problème posé.

Comment faites vous pour faire tourner des grues deux fois plus longtemps avec le même nombre d grutiers ?

Si le port tourne en 2x8 (et c'est sans doute déjà le cas quand la charge est suffisante), il nécessite 2 fois plus de grutiers pour un même nombre de grues.

Le problème d'attractivité du port de Marseille ne se limite probablement pas à la rigidité affirmée du statut de ses grutiers. C'était le sens de mon billet.

Cordialement,

YR

9:59 AM  
Anonymous verel a écrit...

Pourquoi serait il nécessaire de faire tourner toutes les grues?
Si j'ai 10 bateaux par semaine et qu'avec des grues fonctionnant à un poste je mets deux semaines pour décharger chaque bateau, il me faut 20 grues et 20 grutiers
si je tourne en 2.8, avec mes 20 grutiers, je n'utilse que 10 grues et je décharge mes bateaux en une semaine
Il est possible que cela incite d'autres bateaux à venir: je dois alors embaucher des grutiers mais j'ai une avance notable sur les grues (ce qui me permet en plus de baisser mes prix et de mieux payer mes grutiers!)

1:51 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Accueil