27.6.06

Sarkozy et les médias

Ainsi, le Ministre de l'Intérieur aurait le bras si long qu'il peut interdire la parution de la biographie (pourtant autorisée par icelle) de sa compagne et faire virer le directeur d'un hebdo ayant eu l'outrage de montrer sa compagne avec un autre homme, à un moment où semble t'il icelle ne faisait plus vie commune avec le dit ministre, ou encore influer sur les recrutements à la télévision ?

J'ai comme un doute. On nous parle des très bons rapports entretenus entre le ministre et le principal actionnaire du journal people. On nous raconte des histoires de convocation d'éditeur dans les locaux du ministère, place Beauvau. On nous rapporte des coups de téléphone entre le ministre et un patron de chaîne de télévision publique. Diantre !

J'ai un sérieux doute.

A qui profite la présentation qui est faite du ministre comme un homme capable de manipuler et d'influencer des médias d'un seul mouvement du menton ?

Je comprendrai que notre ministre puisse trouver flatteur et tirer fierté d'une telle présentation, qui lui permettrait de plus de signifier à tous, adversaires et amis politiques, électeurs, patrons de presse, que c'est LUI le patron.

Pourquoi diantre aucun journaliste, à ma connaissance, ne s'est-il encore interrogé en ces termes sur le pouvoir qu'on prête à ce membre du gouvernement et sur le rôle qu'ils jouent eux-mêmes dans la construction médiatique de l'homme politique, candidat présumé à la présidentielle ?

Mystère.

1 Commentaire(s) :

Anonymous restaurant a paris a écrit...

un tres bon article,tres interressant!!

11:49 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Accueil